Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MRC - Villejuif

Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) à Villejuif : nos convictions, nos prises de position, notre action et celle de notre élu Marc Badel, conseiller municipal de Villejuif.

Tribune VNV de septembre 2015 : Un été chaud à Villejuif

Publié le 3 Septembre 2015 par Marc Badel dans Tribunes VNV, Sécurité, Votre élu MRC

Alors que cet été a été marqué par de fortes chaleurs, les Villejuifois n'ont pas pu se rafraichir, ni profiter des joies de la baignade, car la piscine Gagarine était fermée suite à un incendie volontaire.

Ce méfait, dont nous avons tous subi les conséquences, s’inscrit dans un contexte de recrudescence de la violence et de la criminalité.

Il est temps d’agir avec détermination, en coordination entre la préfecture, le procureur et la commune.

Où en sont la police municipale et ses patrouilles de proximité ? La vidéo protection deviendra t'elle un jour une réalité ? Qu’attendons-nous pour sécuriser les équipements publics avec alarme reliée au commissariat ?

La sécurité va de pair avec le lien social, la cohésion entre les habitants afin de mieux se connaître et se respecter.

Aussi, des animations dignes d'une ville de cette taille auraient dû être organisées par la municipalité dans tous les quartiers, notamment pour celles et ceux ne partant pas en vacances.

Une piscine provisoire ne pouvait-elle pas être installée au début de l’été alors même que la canicule s’amorçait ?

Marc Badel – www.mrc-villejuif.fr

commentaires

Tribune VNV de juin 2015 : Réforme du collège : exit la méritocratie, place à la médiocratie ?

Publié le 2 Juin 2015 par Marc Badel dans Tribunes VNV, Education, Votre élu MRC

Le Gouvernement a instauré une réforme pour redresser une situation préoccupante, les enquêtes montrant que le niveau des collégiens a baissé par rapport à leurs prédécesseurs et au niveau moyen de l’OCDE.

Réformer est donc une nécessité.

Le problème réside dans les orientations choisies qui risquent d’aggraver la situation.

La ministre souhaite plus d’égalité dans l’accès à la réussite, avec les mêmes volumes horaires de langues pour tous les élèves.

Comment peut-on prétendre favoriser la réussite des élèves en supprimant filières et parcours d’excellence qu’incarnaient les classes bilingues et les options grec et latin ?

De même, comment peut-on concevoir que deux heures de plus par semaine d’une seconde langue permettront son apprentissage?

Cela va inciter des élèves à rejoindre le privé et ne réduira en rien les inégalités sociales.

Les élèves de milieux favorisés auront toujours de meilleures conditions d’apprentissage des langues (cours à domicile, séjours…).

Il aurait été préférable, avec les mêmes moyens, de renforcer l’accès des élèves de milieux défavorisés aux filières d’excellence.

Le collège doit être un vecteur de la méritocratie, en incitant les bons élèves à évoluer et le plus grand nombre à faire partie de ces bons élèves.

Au lieu de la médiocratie, il faut favoriser l’égalité des chances pour tous !

Marc Badel – www.mrc-villejuif.fr

commentaires

Tribune VNV d'avril 2015 : Projet d'aménagement et de développement durable : promesses envolées !

Publié le 1 Avril 2015 par Marc Badel dans Tribunes VNV, Urbanisme, Votre élu MRC

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable est une composante à part entière du Plan Local d’Urbanisme permettant d’exposer les orientations de la municipalité pour les années à venir en matière de développement économique et social, d'environnement et d'urbanisme.

Présenté lors du Conseil municipal du 27 mars dernier, le PADD ne laisse de surprendre ! Moins d’un an après les municipales, que sont devenues les promesses sur l’urbanisme d’au moins deux des composantes de la nouvelle majorité ?!

En effet, on se rappelle les critiques de Philippe Vidal et de Nathalie Gandais sur la densification, les projets de construction et de ZAC, leur soutien aux associations d’opposants. Europe Ecologie Les Verts n’a eu de cesse de pourfendre les tours, les barres d’immeubles…

L’Union citoyenne s’est d’ailleurs empressée en juin 2014 d’engager la révision du tout récent PLU adopté en décembre 2013. Or, dans le nouveau PADD, la densité n’est plus tabou et la hauteur est à l’honneur pour les projets d’envergure (campus Grand Parc, pôle Aragon, quartiers sud…) !

Quand c’était la gauche, les élus étaient des bétonneurs, avec la droite, ce sont des bâtisseurs ! Les grandes hauteurs de la gauche sont devenues, avec la droite, des émergences ! De qui se moque-t-on ?

Marc Badel - www.mrc-villejuif.fr

commentaires

Elections départementales - le 22 mars : à gauche, bâtir l’avenir

Publié le 2 Mars 2015 par Mouvement Républicain et Citoyen - Villejuif

Marc Badel, conseiller municipal MRC de Villejuif et Laurence Jury sont candidats aux élections départementales des 22 & 29 mars 2015 sur le canton de Villejuif. Ils ont pour remplaçants Rabah Smaani et Delphine Lawson.

Ils s’engagent pour faire vivre notre devise : liberté, égalité, fraternité ! Ces principes doivent s'incarner au quotidien dans notre ville et dans le Val-de-Marne.

La République en vrai requiert une gauche volontariste et responsable, fidèle à ses valeurs et fière de la France, qui se bat pour la justice sociale, la laïcité et la défense du service public, l'égalité des chances et une sécurité pour tous et partout.

La démarche de « Bâtir l’avenir » se veut cohérente et humaniste, réaliste et exigeante. Elle associe solidité des convictions et sens de l'ouverture, détermination et capacité d'écoute.

Les candidats et leurs remplaçants ont le soutien de la gauche rassemblée autour du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) et du Parti Radical de Gauche (PRG) & Génération Ecologie (GE) constitués en pôle radical et écologiste.

Pour en savoir plus sur le projet, les candidats et l’actualité de la campagne : www.batirlavenir.fr

commentaires

Tribune VNV de février 2015 : un sursaut républicain pour que vive la France !

Publié le 24 Janvier 2015 par Marc Badel dans Tribunes VNV, Votre élu MRC, Sursaut républicain

Notre pays connaît une crise identitaire et du lien social, une perte de repères, avec un surcroît d’individualisme et de repli sur soi, ce qui fragilise l’unité du peuple.

Les événements tragiques de ces dernières semaines ont suscité une très forte réaction des Français.

Il est nécessaire et vital d’être à la hauteur des enjeux.

Ne laissons pas notre pays se diviser en « communautés » et se désagréger à défaut de destin partagé !

Il faut un vrai sursaut républicain s’appuyant sur nos principes de liberté, d’égalité et de fraternité !

Nous avons besoin de nous rassembler autour de notre bien commun la République et de réaffirmer la souveraineté nationale qui conditionne notre liberté et notre sécurité, la laïcité garantissant la liberté de conscience, mais aussi le civisme en tant que ciment de la cohésion sociale.

Notre politique étrangère doit être réorientée afin que la lutte contre le terrorisme soit absolue et universelle, en Syrie, en Irak… comme dans l’hexagone.

Soyons fiers de nos valeurs et croyons en notre avenir commun pour que vive la France et la République sociale et unitaire !

Marc Badel www.mrc-villejuif.fr

commentaires

La France à nouveau en deuil

Publié le 10 Janvier 2015 par Mouvement Républicain et Citoyen - Villejuif

Communiqué du 9 janvier 2015 de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne

"La France est à nouveau en deuil ce soir. Quatre morts et des blessés graves ont été les nouvelles victimes du fanatisme religieux.

Après des caricaturistes, des journalistes et des policiers, les terroristes ont frappé des Français de confession juive, des Juifs parce qu’ils étaient Juifs.

Face à la haine, la réponse doit être la République, une et indivisible, debout face à l’extrémisme religieux. Face à ses ennemis armés, la République doit assurer la sécurité de chaque Français, cette sécurité fondamentale qui est la condition de la liberté, liberté de s’exprimer, liberté de croire ou simple liberté d’être soi.

Il ne fait aucun doute que ces crimes sont le fruit de groupuscules en lien avec des réseaux internationaux. Il n’y aurait qu’un seul djihadiste français, ce serait déjà un djihadiste de trop. La République doit s’employer à assécher le terreau du djihadisme en étant implacable dans la répression, ferme sur ses principes et effective dans sa promesse.

En ces journées terribles, les Français ont vu à l’œuvre des forces de police courageuses et compétentes. Toute notre reconnaissance va à ces hommes et femmes qui, en premières lignes, risquent leurs vies."

commentaires

Marche républicaine du dimanche 11 janvier : la République debout !

Publié le 8 Janvier 2015 par Mouvement Républicain et Citoyen - Villejuif dans Actions

Le Mouvement Républicain et Citoyen appelle l’ensemble des citoyens à se rassembler ce dimanche 11 janvier à 15h pour participer à la marche républicaine silencieuse à Paris, entre République et Nation, ainsi que dans toutes les villes de France.

Les militants et sympathisants villejuifois et val-de-marnais participeront en nombre à ce rassemblement afin de manifester leur attachement à la République et à la Liberté. Nous invitons tous nos concitoyens, tous les Villejuifois, à se mobiliser à cette occasion.

Comme l'a souligné Jean-Luc LAURENT, président du MRC et député du Val-de-Marne : "l’attentat commis à l’encontre du journal satirique Charlie Hebdo est une attaque des plus graves envers les principes qui fondent notre République. En ce jour de deuil national, et au lendemain du drame, c’est la France entière qui est touchée et rend hommage à ceux qui sont tombés pour défendre la liberté, journalistes comme policiers.

Notre pays ne sortira grandi d’une telle épreuve que si nous opposons aux barbares un front uni et fidèle à notre devise républicaine : liberté, égalité et, tout particulièrement en ces circonstances, fraternité. La marche de dimanche doit être celle de la République debout, celle du peuple rassemblé qui rejette la peur et le doute."

commentaires

Non au changement de dénomination du parvis Georges Marchais !

Publié le 23 Décembre 2014 par Marc Badel dans Actions, Votre élu MRC, Conseil municipal de Villejuif

Ce 22 décembre au soir, j’ai protesté contre le changement de dénomination du parvis Georges Marchais, décidé par la nouvelle majorité de la soit disant Union citoyenne du Maire Franck Le Bohellec, de Mme Gandais et de MM. Obadia, Lipietz et Vidal.

Des centaines de personnes se sont rassemblées autour d’Olivier Marchais et d’élus de diverses tendances pour marquer leur profonde désapprobation et demander à la municipalité de revoir sa décision.

J’étais intervenu lors du Conseil municipal du 17 décembre pour m’opposer à cette mesure mesquine et méprisable, qui n’honore absolument pas la nouvelle municipalité.

Pour moi, il s’agit d’une question de principe, que l’on partage ou non les convictions politiques de l’intéressé.

En effet, il est d’usage dans notre République d’honorer, après leur disparition, les élus de la Nation qui ont œuvré pour l’intérêt général.

Aussi, en tant que républicain et élu du MRC, je considère comme inacceptable de vouloir effacer de l’espace public et de la mémoire collective le nom de Georges Marchais, personnalité politique nationale et député de Villejuif pendant près d’un quart de siècle.

Il est dérisoire d’opposer Georges Mathé à Georges Marchais. Le professeur Mathé, éminent cancérologue, mérite évidemment d’être honoré, mais pas au détriment du parlementaire élu par les citoyens Villejuifois pendant 24 ans !

Marc Badel, Conseiller municipal MRC de Villejuif

commentaires

Tribune VNV de décembre 2014 : un audit sans perspective pour masquer une gestion d'épicier ?

Publié le 1 Décembre 2014 par Marc Badel dans Tribunes VNV, Audit, Austérité, Libéralisme, Votre élu MRC

La majorité l’avait annoncé, l’audit devait être édifiant sur l’« héritage » légué par la précédente équipe … Las, ce document n’a rien d’un brûlot. Il ne comporte aucune révélation et met en exergue des données déjà connues.

La municipalité, qui prétend faire la chasse au gaspillage et rechercher des économies, a fait réaliser une analyse des finances communales pour un coût de plus de 10 000 euros, alors que ce travail aurait pu être fait en interne.

Ce mauvais signal s’ajoute aux économies de bouts de chandelle et aux remises en cause de projets, sans souci de cohérence.

L’austérité budgétaire se profile, à travers des baisses de dépenses décrétées, sans concevoir de réorganisation structurelle pour préserver les services à la population mais aussi financer une partie des promesses de la majorité.

Tiraillée par ses divisions, dénuée de vision commune, l’Union citoyenne patine, fait du surplace, pratiquant une gestion d’épicier. Elle ne semble avoir ni cap, ni boussole, sinon celle du libéralisme boutiquier.

Elu du MRC, je défends une gestion budgétaire saine évitant toute augmentation des impôts. Il faut bâtir une stratégie de gestion et de développement afin de pouvoir investir pour l’avenir, favoriser la mixité sociale et avoir des services publics de qualité.

Marc Badel - www.badel.fr

commentaires

Conseil municipal du 26 septembre 2014 : règlement intérieur, centre municipal de santé, CCAS, service public, voeu sur l'encadrement des loyers

Publié le 10 Novembre 2014 par Marc Badel dans Conseil municipal de Villejuif, Votre élu MRC

Retrouvez mes interventions lors du Conseil municipal du 26 septembre 2014 :

1. Délibération n° 139/2014 : Adoption du règlement intérieur du Conseil Municipal de la Commune de Villejuif.

"La loi prévoit que les conseils municipaux aient adopté leur règlement intérieur dans les six mois qui suivent les élections. Elle ne dit pas qu’il faille attendre 6 mois pour échanger et consulter les conseillers. Beaucoup de communes procèdent autrement. La révision du règlement donne lieu à différentes réunions, qui permettent aux différentes formations politiques d’échanger, l’idée étant de dégager un consensus. Le règlement intérieur n’a pas vocation à régler des problèmes internes à une majorité. Or la première et unique réunion a eu lieu le 10 septembre. Mais, au-delà de la méthode, ce règlement réduit la capacité d’intervention des conseillers municipaux. Il introduit une mesure de limitation de leur temps de parole. Je ne suis pas contre une limitation, mais tout est une question de mesure et de proportion. Je ne pense pas que cette disposition soit une avancée démocratique.

Dans l’ancienne version, une disposition permettait à l’opposition d’inscrire un point à l’ordre du jour du Conseil. Cette disposition a été retirée du nouveau règlement. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une avancée démocratique. Concernant le pouvoir plus important octroyé à la conférence des présidents, je ne suis pas certain que le débat démocratique s’en trouve facilité. Je ne vais pas égrainer tous les points qui me semblent contestables. Mon propos vise plutôt à considérer que, tant en matière de méthode que de contenu, ce règlement intérieur n’est pas satisfaisant. Ce règlement intérieur ne sera pas voté à l’unanimité, ce que je regrette. Un règlement intérieur n’est pas un acte politique, mais une disposition ayant vocation à permettre à l’assemblée de fonctionner. Pour ce qui me concerne, je voterai contre."

2. Délibération n° 140/2014 : Vote du budget supplémentaire 2014

"Monsieur VIDAL, vous nous avez indiqué en première commission que le cabinet effectuerait une restitution de l’audit à Monsieur le Maire et à vous-même. Conformément à l’engagement pris, celui-ci sera rendu public. Or ce rapport public tarde à être publié. Fin août, vous écrivez une tribune qui laisse penser que vous disposez déjà d’éléments. Ce soir, vous nous annoncez finalement qu’il ne sera prêt que mi-octobre. L’écriture définitive du rapport semble nécessiter du temps, ce qui n’est pas rassurant. Si la réalité décrite était si édifiante, il n’y aurait pas besoin d’autant de temps pour le rendre public."

(Au sujet de l'annulation par la nouvelle majorité municipale des travaux de rénovation du Centre municipal de santé Pierre Rouquès) "Monsieur OBADIA nous explique que l’objectif est d’améliorer les travaux car l’accessibilité pour les handicapés n’aurait pas été prévue. Le meilleur moyen pour atteindre cet objectif est de supprimer les crédits et la réalisation des travaux, qui sont renvoyés aux calendes grecques. Concernant le CCAS, vous annoncez une baisse des subventions de 294 000 euros. J’espère que cette décision ne va pas entraîner une baisse de l’aide sociale offerte par cet établissement. Nous aurions aimé avoir plus de détails sur ces aspects, pour nous assurer qu’il ne s’agit pas de maquiller une diminution de l’aide sociale, alors même que nous traversons une crise économique et sociale très forte. Je défends une politique économique volontariste, l’implantation d’entreprises et les créations d’emplois. Cependant, il est essentiel que l’intervention sociale soit maintenue pour les plus défavorisés, car elle est nécessaire en termes de cohésion sociale et pour permettre des conditions de vie dignes au sein de notre population. Je voterai contre ce budget supplémentaire."

6. Délibération n° 144/2014 : Approbation du bilan global 2013 de la SEMGEST

"Dans la version originelle de ce rapport, il était indiqué :

« Le Conseil municipal délibère : Article unique : Approuve le bilan global de l’année 2013 présenté par la SEMGEST, se félicite des actions conduites et des résultats financiers dégagés, invite les dirigeants de la SEMGEST à poursuivre les stratégies commerciales et de gestion déployées, tout en maintenant un haut de qualité des prestations effectuées. » Je trouvais ce rapport excellent. Je regrette que votre majorité ait déposé un amendement qui conduit à modifier cette délibération. Je demande que nous puissions voter la délibération que vous aviez rédigée. Dans ce cas, je voterai pour."

7. Délibération n°145/2014 : Délégation de Service Public de la Restauration Collective – Bilan technique et financier de l’exercice 2013 de la SEMGEST

"Je suis attaché à ce que le service de restauration collective reste dans le giron public. Je me félicite que la SEMGEST, qui est une entreprise publique, exerce ce service. J’espère qu’il n’y aura pas de remise en cause de cette délégation. Il est préférable qu’une SEM réalise des bénéfices qui reviendront à la ville plutôt que SODEXO ou d’autres multinationales réalisent des bénéfices sur le dos de la ville et des Villejuifois."

Voeu sur l'encadrement des loyers à l'initiative des conseillers municipaux PS, PCF, MRC et PG

« Dans le Val-de-Marne, comme dans les grandes métropoles, la crise du logement est plus que jamais un sujet de préoccupation majeur. Ici comme ailleurs, les loyers connaissent une hausse continue depuis plus de 20 ans.

Dans ce contexte, la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové « ALUR » du 24 mars 2014 (n° 2014-366) a introduit un mécanisme d’encadrement des loyers, dans les agglomérations où il existe un fort déséquilibre entre l’offre et la demande de logements et où les loyers ont connu de fortes progressions au cours des dernières années.

La limitation de l’encadrement des loyers à la seule ville de Paris ne correspond pas aux besoins des habitants de l’agglomération parisienne.

Le Val-de-Marne se singularise à la fois par sa vitalité démographique et par la fragilité de sa population. La hausse continue des loyers, en particulier dans les communes de la petite couronne parisienne, a privé un nombre important d’habitants du Val-de-Marne de la possibilité d’accéder à un logement et met en péril la mixité sociale dans certains de nos quartiers.

Jusqu’à présent, seul un effort important sur le logement social permet d’apporter une solution, malheureusement insuffisante, à ces problèmes de logement des populations à revenus faibles et moyens, c’est-à-dire l’immense majorité de nos concitoyens.

Il apparaît donc nécessaire, voire indispensable, que l’encadrement des loyers s’applique aussi dans le Val-de-Marne, et sur le périmètre de l’agglomération parisienne, là où les besoins sont les plus importants.

D’autres agglomérations, comme Lille ou Grenoble, ont déjà indiqué qu’elles souhaitaient appliquer l’encadrement des loyers tel que prévu dans la loi ALUR.

Comme pour ces agglomérations et comme pour Paris, le Val-de-Marne a besoin de l’encadrement des loyers.

En conséquence, le Conseil Municipal de Villejuif, réuni le 26 septembre 2014 :

- déclare nécessaire l’application du dispositif d’encadrement des loyers prévu par la loi non seulement au département du Val-de-Marne, mais également à l’ensemble des territoires concernés par le projet de loi délimitant la Métropole du Grand Paris

- demande son application au territoire de la ville de Villejuif et de la CAVB. »

"Je soutiens ce vœu, en ayant conscience qu’il ne s’agit pas d’une solution miracle. Ce dispositif peut permettre de réduire la spéculation immobilière, tant sur le prix de l’immobilier que sur le montant des loyers. Nous pouvons regretter que cette loi arrive si tardivement. Pendant les années 2000, on a pu assister en France à une hausse vertigineuse des prix de l’immobilier. L’essentiel du mal est fait. Il n’est pas trop tard pour encadrer les loyers afin de freiner cette spirale de hausse qui pèse principalement sur les classes moyennes et modestes."

Marc Badel, conseiller municipal MRC de Villejuif

commentaires
<< < 1 2 3 > >>